Même si le concept d’une cigarette électronique est élaboré par Herbert A. Gilbert en 1963, avec un brevet déposé en 1965 présentant le schéma d’une cigarette électronique, la paternité de la machine à vapoter a toujours été attribuée à Hon Lik, un pharmacien chinois. Pour Sciences et Avenir, Hon Lik revient sur le succès grandissant de son invention.

Et comme beaucoup d’utilisateurs de la ecigarette, Hon Lik s’inquiètent de la nocivité de son produit. Mais contrairement aux politiciens, qui n’y connaissent pas grand chose au monde de la vapote, il met l’accent sur les composants de la cigarette, et non pas sur la nicotine ou le PG des eliquides.

Lors d’une interview accordée à Science et Avenir, il appelle les gouvernements à normaliser la cigarette électronique:

Aujourd’hui, la majorité des fabricants ne sont pas des professionnels de la santé ni des grands groupes internationaux capables de respecter des normes de qualité strictes. Ce sont de petites structures qui fabriquaient auparavant des gadgets en tous genres et qui se sont placées sur une niche porteuse. C’est pour cela que les résultats des tests ne sont pas bons car, en principe, tout est contrôlable dans mon invention, les composants, les additifs utilisés, la température de vaporisation…

Moi, j’espère vraiment que les grands groupes pharmaceutiques mondiaux vont se lancer dans la fabrication de cigarettes électroniques et que les autorités comme la FDA aux États-Unis vont continuer à imposer des normes de plus en plus serrées pour que le produit soit le plus sain possible.

Enfin une observation pertinente et intelligente sur la cigarette électronique. Car depuis plusieurs mois, on assiste à un concours d’inepties au sujet de la cigarette électronique. Une véritable bataille médiatique engagée par plusieurs lobbys où chacun essaye de tirer la couverture vers soi …. toujours aux dépens du consommateurs.

L’intégralité de l’interview sur Sciences et Avenir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here