Le ProTank de chez Kanger est un clearomiseur  de type tank, avec un réservoir de 2,5 ml de liquide, bien assez suffisant pour une bonne journée de vapote. De type Bottom Coil changeable (résistance en bas et changeable), Il délivre donc une vapeur froide. Il se compose d’un réservoir en pirex, d’une contenance de 2,5 ml, surmonté d’un drip-tip en acier inoxydable. Le drip et le réservoir ne font qu’un, il n’est donc pas possible de changer de drip. La base est elle aussi en acier inoxydable et propose un pas de vis 510. Le protank est donc compatible avec toutes les batteries eGo, et la majorité des mods. Les matériaux sont de qualité, le tank en est même un peu trop lourd.

Le ProTank est disponible en général dans un coffret complet :
– 1 Clearomiseur Protank.
– 2 résistances Protank : 1,8 et 2,5 ohms.
– 1 base Protank.
– 1 bague cache pas de vis eGo (permet d’avoir une meilleure esthétique).
– 1 notice d’utilisation succincte, mais claire.

Dès le déballage du coffret, on remarque tout de suite que le Tank est de qualité. On est d’ailleurs surpris par son poids. Et c’est là, à mon avis, son premier défaut. Le Protank est si lourd qu’il déséquilibre complètement une eGo. A titre d’exemple, il n’est plus possible de porter son eGo autour du cou, le poids du tank faisant irrémédiablement pencher votre eGo pour l’incliner à l’horizontal. Se en plus rajoute au poids du tank la poids de la bague pour cacher le pas de vis. Notez que cette bague n’est pas utile sur un Mod, la tank s’ajustant parfaitement à la corpulence de nos mods.

Le remplissage s’avère extrêmement simple et rapide, mais nécessitera toujours un mouchoir en papier à portée de main. Car le protank se remplit par la bas. Cela implique tout d’abord de le dévisser de la batterie, puis ensuite de dévisser la base et donc de sortir la résistance (imbibée de liquide) du réservoir. Si le remplissage par la bas permet de limiter les fuites, il a le gros désavantage d’être « salissant » lors des remplissages. Je ne suis pas très fan des tanks qui se remplissent pas le bas, mais on s’y fait. Et pour ceux qui ne s’y font pas, l’uniTank débarque dans nos vape-shop en ce moment.

clearomiseur protank kanger
clearomiseur protank kanger

Après ces quelques petits défauts peu gênant, je passe à la dégustation. Afin d’avoir un point de comparaison avec tous les clearo, je teste toujours avec le même liquide, un classique Tribeca de chez Halo. Et là j’avoue avoir été agréablement surpris. Le volume de vapeur est consistant, rien à redire dessus. La vapeur est froide, volumineuse, et le tout envoie un bon hit bien sympathique. Petit bémol cependant, lors de l’utilisation sur un mod. Le proTank (en tout cas le mien), n’apprécie pas trop le chain-vape, même en low-voltage. J’ai testé avec des résistance de 2,5 Ohm, de 2 fournisseurs différents, et j’ai toujours eu un gout désagréable en bouche et des dry hits. Seule solution, descendre en dessous de 3,6 volts, et vapoter doucement. Du coup, peu d’intérêt sur mon mod, je préfère l’utiliser sur ma batterie eGo.

Après plus de 2 mois d’utilisation, j’ai fini par me rendre compte qu’il avait aussi un autre gros défaut. A chaque fois que je l’utilise plusieurs jours de suite, je suis pris de maux de gorge. Il suffit que j’arrête de l’utiliser quelques jours pour que mon mal de gorge disparaisse.

Malgré ces petits défauts, je continue à l’utiliser de temps en temps. Le proTank reste une référence en la matière, fiable, sans fuite, sans glouglou, avec un bon hit et un bon volume de vapeur. Son succès n’est pas usurpé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here